Bientôt! Ouverture reportée.
Page précédente

Le Jardin botanique : une collection scientifique bigarrée

Collection vivante et non vivante
Le Jardin botanique n'est pas qu'un écrin de verdure qui ravit les sens. Il abrite une myriade de plantes rares et menacées et joue un rôle important dans la recherche scientifique à l'Université de Gand et dans d'autres instituts de recherche nationaux et internationaux. Ne vous étonnez donc pas si vous voyez un groupe d'étudiants errer dans le Jardin botanique, stylo et carnet à la main. Le Jardin botanique n'est pas qu'un écrin de verdure qui ravit les sens. En plus des collections vivantes exceptionnelles, le personnel du jardin conserve et gère un herbarium réputé (plantes, fruits et champignons séchés) ainsi qu'une séminothèque (banque de graines).

Fort de sa collection d'environ 10 000 variétés de plantes, le Jardin botanique joue un rôle de premier plan dans la recherche scientifique à l'Université de Gand et dans d'autres instituts de recherche nationaux et internationaux. Différents groupes de recherche de l'UGent étudient en effet ces plantes, souvent en collaboration avec des chercheurs étrangers. Les domaines de recherche sont nombreux : découverte et description de variétés encore inconnues, recherche de similitudes génétiques entre plantes à partir d'ADN, élaboration de nouvelles classifications, étude de l'évolution. Lorsqu'une variété de plante fait l'objet d'une étude approfondie, les scientifiques peuvent exploiter ces nouvelles connaissances dans les domaines de l'écologie et de la recherche appliquée.

Les botanistes de l'UGent ont collecté des plantes du monde entier, en particulier d'Afrique, d'Amérique centrale et de Chine. Sur place, ils peuvent compter sur des collègues botanistes qui les aident entre autres à localiser les plantes. Notre Jardin botanique partage lui aussi des boutures et des graines avec des partenaires internationaux. 

Plus on échange de plantes, plus la pérennité de celles-ci se voit renforcée. Cette règle s'applique tout particulièrement aux plantes menacées de disparition. Le Jardin botanique assume un rôle essentiel de conservation des plantes. Il offre un refuge à diverses variétés menacées comme la Ceratozamia robusta, la Dracaena umbraculifera et l'Hyophorbe verschaffeltii. Elles sont reconnaissables à la plaquette spéciale qui les accompagne.

Collections vivantes

Le Jardin botanique accueille des collections de plantes à but didactique ou scientifique dans les serres comme dans le jardin extérieur.

Serres publiques.

Les serres publiques abritent des groupes de plantes tropicales et subtropicales. Elles sont ouvertes au public.

Serres de collection

Les serres de collection ne sont pas ouvertes au public pour des raisons de sécurité.

Elles abritent les taxons (ou groupes de plantes) suivants :

  • Acanthaceae

  • Araceae

  • Asparagus

  • Begonia

  • Bulbes

  • Bromeliaceae

  • Plantes carnivores

  • Cyclamen

  • Cyperaceae

  • Ephedra

  • Hoya

  • Kalanchoe

  • Orchidaceae

  • Pelargonium

  • Peperomia

  • Rhipsalis

  • Sansevieria

  • Fougères

Collections extérieures

Les sections systématiques du jardin extérieur illustrent les similitudes entre groupes de plantes. Conformément aux connaissances actuelles, nous distinguons la section systématique Angiospermes basales, la section Eudicotylédones et la section Monocotylédones. Les plantes rupestres et alpines se trouvent dans le jardin de rocaille.

La zone méditerranéenne abrite une série de plantes mi-rustiques. Grâce à la localisation propice du Jardin botanique – et en particulier de la section méditerranéenne – ces plantes résistent à nos hivers.

Dans l'arboretum, vous trouverez des arbres d'Europe, d'Asie et d'Amérique. L'étiquette mentionne la zone naturelle d'origine. L'inventaire de l'arboretum peut être consulté sur le site du PLANTCOL-project.

Dans le département «Plantes et Personnes», vous trouverez des plantes comestibles, médicinales et autres plantes utiles.

Les petites serres de légumes sont entourées de toutes sortes de plantes comestibles : fruitiers, baies, légumes et herbes aromatiques.

Herbarium

Outre ses collections vivantes, le Jardin botanique possède un précieux herbarium. Celui-ci porte le code international GENT (quatre lettres capitales). Il est possible de lire une description de l'herbarium sur le site web Index Herbariorum. Au total, l'herbarium englobe environ 300 000 spécimens. Ceux-ci sont répartis dans les sections suivantes :

K.L. Ledeganckstraat 35

  • herbarium Champignons, ± 100 000 sp.

  • herbarium Mousses, ± 25 000 sp.

  • herbarium Plantes vasculaires, ± 150 000 sp.

  • herbarium Jardin botanique, ± 6 000 sp.

Les collections se composent principalement de spécimens séchés conservés sur un papier Bristol solide (grands spécimens) ou dans de petits volumes reliés (petits spécimens). D'autres spécimens sont immergés dans un liquide de conservation (comme les fleurs, les fruits et les algues). D'autres encore sont conservés dans une enveloppe remplie de gel de silice. Ces derniers sont collectés en vue d'une analyse génétique moléculaire.

Ces collections sont intensivement utilisées dans les recherches scientifiques actuelles. Depuis 1970, au moins 10 thèses de doctorat et plus de 50 mémoires ont étudié des spécimens de l'herbarium. Les collaborateurs des Groupes de recherche Spermatophytes et Ptéridophytes de la faculté des Sciences ont par ailleurs fait référence à des spécimens du GENT dans plus de 200 publications.

D'autres chercheurs nationaux ou internationaux utilisent également régulièrement les collections. Ils exploitent le matériel à diverses fins et l'étudient au moyen de différentes techniques. Si l'approche traditionnelle consiste à faire des observations morphologiques et anatomiques, de plus en plus souvent, les spécimens servent de source d'ADN pour une étude génétique moléculaire.

Le projet « Linden, figure cross-média du dix-neuvième siècle » a pu être réalisé avec le soutien du gouvernement flamand. Plus d'informations sur ce projet.

Le projet Flore de Gand est actuellement exécuté en collaboration avec les archives de l'Université de Gand et UGent-imec, IDLab. Ce projet comprend trois herbiers historiques (19e et début 20e siècle). Vous pouvez trouver plus d'informations sur www.floredegand.be.

Séminothèque

Le Jardin botanique possède une collection de graines de milliers de plantes différentes. Les graines récoltées sont séchées pendant 2 ans et conservées à l'abri de la lumière dans un réfrigérateur à 5 °C. La conservation à long terme se fait à température ambiante.

Chaque année, le Jardin botanique envoie une liste de graines appelée « Index Seminum » à plus de 500 jardins botaniques du monde entier. Cette liste a pour unique but d'échanger des graines avec des institutions signataires de la Convention de Rio de Janeiro (1992, CITES). Les collectionneurs particuliers ne peuvent pas bénéficier de ce service.

Index Seminum

Cliquez sur ce lien pour télécharger l'Index Seminum du Jardin botanique.

Avec le soutien de

Radio 2 Logo De Standaard Logo